Des histoires de diamants, depuis la mine jusqu’aux collections de haute joaillerie

Marianne Riou

Chers lecteurs,

Notre Lettre de la semaine s’illumine à la lueur de « belles » histoires de diamants et de haute joaillerie !

Vous y découvrirez notamment la collection de bagues issues des derniers diamants d’Argyle ou comment un joaillier canadien a fait le buzz sur Tiktok en proposant à ses clients d’évaluer leurs bijoux et leurs diamants.

Vous partirez aussi à la rencontre des habitants d’un petit village de RDC, qui, à l’aide de la coopérative minière locale de diamants, espèrent améliorer leurs conditions de vie et celles des habitants des environs. Cette histoire nous permet de mieux comprendre les difficultés que les communautés locales des pays d’extraction de diamants peuvent rencontrer pour valoriser leurs pierres et en tirer bénéfice. Avec une question clé : comment pouvons-nous les soutenir et contribuer à une juste répartition des bénéfices issus des diamants ?

Edahn Golan décrypte également la réévaluation à la baisse, par le Bureau d’analyse économique du Département américain du commerce, des ventes de bijoux pour les années 2019, 2020 et 2021. Disposer de chiffres justes et mieux évaluer leur répartition nous permettra d’effectuer de meilleures prospectives ! À noter par ailleurs que, si la valeur des ventes de diamants a continué à augmenter en 2022 jusqu’à maintenant, a priori, leur volume aurait baissé. Les ventes se seraient ainsi concentrées sur des pierres plus grosses, une tendance d’achat à garder en tête pour l’avenir.

Et puis, que peut-on attendre des diamants synthétiques ? Qu’en disent les détaillants de bijoux quand ils s’adressent au consommateur ? Pourquoi ont-ils souscrit au message tendancieux que véhicule l’industrie des diamants synthétiques, qui oppose son produit aux diamants naturels ? Pourquoi l’honnêteté et la transparence peuvent bénéficier à nos deux industries ? L’article de Rapaport donne des éléments de réponse à ces questions.

Il y a peu, le WDC nous a demandé de tirer le portrait de Morgane Winterholer, directrice du Business Developement chez Rubel & Ménasché. Nous vous relayons ici cette belle histoire de diamants et de rencontre

Enfin, nous poursuivons avec un plaisir non dissimulé notre découverte des somptueuses collections de haute joaillerie et vous proposons un voyage entre monts et merveilles, guidés par les Maisons Gucci, Vuitton et Boucheron.

Bonne lecture et belle semaine

Source Rubel & Ménasché