Weekly Diamond Market Report 28/01/18

| 1 February 2018

Weekly Diamond Market Report  28/01/18
"Weekly Diamond Market Report 28/01/18"

Vue d’ensemble du marché du diamant

Les négociants de taillé ont fait état de volumes d’échanges satisfaisants sur le marché au cours de la semaine du 22 janvier. Les fabricants indiens auraient accéléré la production, sur fond de resserrement de l’offre dans certaines catégories. L’actualité était positive pour les ventes de bijoux en provenance de Hong Kong et de Chine continentale. Les biens de luxe, notamment les bijoux et les montres, ont été l’un des secteurs à connaître les meilleurs résultats de 2017 et devraient progresser davantage en 2018, d’après un article publié par PwC. « Des marchés boursier et immobilier à des plus hauts historiques, tant au plan local qu’international, ont créé un effet de richesse significative et fortement amélioré l’humeur des consommateurs », selon l’article de PwC. En outre, LVMH, le plus grand groupe de luxe au monde, a déclaré qu’un regain de la demande chinoise avait stimulé les ventes l’année dernière. Sur l’ensemble du marché, le principal indice PolishedPrices a clôturé la semaine en hausse, à 117,11 points à l’ouverture vendredi contre 116,84 points à l’ouverture lundi.

Marché du diamant brut

Les négociants ont annoncé un rebond des volumes d’échanges, après le sight de janvier de De Beers au cours de la semaine du 22 janvier. Les sightholders ont fait état d’une forte demande dans toutes les catégories. Le sight a été estimé aux environs de 700 millions de dollars. Les premiums sur les boîtes de brut de De Beers sur le marché secondaire auraient été, dans l’ensemble, d’environ 5 % à 7 %. « Les premiums étaient bien supérieurs à ceux d’ALROSA du fait que De Beers n’a pas augmenté ses prix », a indiqué un sightholder, ajoutant que les premiums étaient solides dans les 5 à 10 carats.

Entreprises et évènements

Gem Diamonds, cotée au LSE, a extrait un diamant D de type IIa, d’une qualité exceptionnelle, pesant 149 carats, de sa mine de Letšeng au Lesotho, a indiqué miningreview.com. Le diamant, caractérisé par sa taille excellente, est le quatrième diamant de qualité de plus de 100 carats extrait en 2018 de Letšeng, la mine de kimberlite produisant les carats les plus rentables, a ajouté l’article. Cette toute dernière extraction intervient juste après la découverte d’un diamant exceptionnel de 910 carats, annoncée le 15 janvier 2018, a-t-il indiqué.

Le Zimbabwe, qui dispose des deuxièmes plus grosses réserves de platine au monde, pourrait lever l’obligation faite aux sociétés d’extraction de métaux ou de diamants d’être détenues à au moins 51 % par des citoyens noirs du pays, a affirmé le président Emmerson Mnangagwa, cité par Bloomberg. Emmerson Mnangagwa, qui est devenu président en novembre après la démission de Robert Mugabe sous les pressions de l’armée, a annoncé que l’obligation de propriété serait abolie sur tous les autres minéraux. Le gouvernement doit évaluer plus soigneusement ses industries du diamant et du platine, a-t-il indiqué, d’après l’article. « Je n’ai pour l’instant exclu que les diamants et le platine. Nous n’avons pas de vraie politique bien implantée ou bien étudiée en la matière, a indiqué le président de 75 ans dans un entretien organisé dans son bureau de la capitale, Harare, au cours de la semaine du 15 janvier. Par la suite, lorsque nous serons certains qu’ils peuvent aussi profiter de cette ouverture, nous le ferons », a indiqué l’article de Bloomberg. En ce qui concerne les structures individuelles, de bonnes performances ont été notées à Kumba, à la mine de charbon Grosvenor en Australie et à la mine de diamants Gahcho Kué, a indiqué le groupe dans ses actualités de production, selon Business Day.

Le minier international Anglo American a vu sa production augmenter de 5 % l’année dernière, principalement grâce à ses divisions de diamants et de minerai de fer, bien que la production de cuivre soit restée stable, a indiqué mining.com. La société a affirmé que la production de son unité diamantaire De Beers avait grimpé de 22 % par rapport à l’année dernière, à 33,5 millions de carats, sa mine de Gahcho Kué ayant atteint une pleine production. Gahcho Kué, la toute nouvelle mine de diamants du Canada et la plus grande au monde de ces 13 dernières années, est une co-entreprise entre De Beers et Mountain Province Diamonds. Elle a officiellement ouvert en septembre 2016, atteignant sa production commerciale fin mars, d’après l’article.

Source Polished Prices


Photo © Letseng mine, Gem Diamonds.

Haut de page