Une résolution des NU exhorte le KP à se réformer

| 15 March 2019

Une résolution des NU exhorte le KP à se réformer
"Une résolution des NU exhorte le KP à se réformer"

L’assemblée générale des Nations unies (UNGA) vient d’adopter une résolution demandant des réformes pour accroître l’efficacité du Kimberley Process (KP), a indiqué le World Diamond Council (WDC).
L’Union européenne a proposé cette résolution lors de la 73e session de l’assemblée, le 1er mars. Les 193 membres de l’UNGA l’ont acceptée.

« Nous sommes particulièrement rassurés par l’adoption de la résolution par l’UNGA, non seulement parce qu’elle reprend l’appel à la réforme dont nous nous sommes faits les défenseurs, aux côtés de la société civile, lors de la toute dernière séance plénière du KP à Bruxelles, mais également parce qu’elle a été adoptée avec le soutien de tous les pays membres des Nations unies, y compris ceux ayant des territoires dans lesquels des diamants sont extraits, transformés, négociés et vendus pour des bijoux », a expliqué Stéphane Fischler, président du WDC, lundi 4 mars.

La démarche fait suite à un appel de Stéphane Fischler, demandant au KP de mettre en œuvre des changements de politique – en particulier un élargissement de sa définition des diamants du conflit – lors d’une réunion spéciale à l’UNGA au cours de la semaine du 25 mars. Le WDC avait soutenu une proposition du Canada à cet effet lors de la séance plénière du KP en novembre.

« Nous espérons sincèrement que cet engagement simultané envers l’amélioration continue de l’intégrité de la chaîne d’approvisionnement mondiale du brut, pris par toutes ces nations, se répétera au forum du Kimberley Process cette année », a ajouté Stéphane Fischler.

Le soutien des NU met en exergue la position du WDC, a indiqué le conseil, qui espère y voir un signe de hausse de la participation au KP à l’avenir.

« Cela est venu étayer notre croyance bien ancrée que le rôle du KP n’est pas seulement défensif, mais également anticipatif, en ce sens qu’il est un catalyseur pour créer des sociétés aux opportunités économiques durables », a expliqué Stéphane Fischler.

La résolution a également reçu le soutien des membres de l’industrie.

« Je soutiens pleinement l’appel des NU et du World Diamond Council à renforcer le Kimberley Process, a tweeté David Bouffard, vice-président des affaires d’entreprise de Signet Jewelers, lundi 4 mars. Il est essentiel que le KP reste pertinent pour parvenir à une amélioration continue de l’intégrité de la chaîne d’approvisionnement mondiale des bijoux. »

Source Rapaport

Haut de page