Le WDC satisfait de la résolution de l’assemblée générale des NU sur la réforme du KP

| 28 March 2019

Le WDC satisfait de la résolution de l’assemblée générale des NU sur la réforme du KP
"Le WDC satisfait de la résolution de l’assemblée générale des NU sur la réforme du KP"

Le World Diamond Council a accueilli favorablement l’adoption d’une résolution par l’assemblée générale des Nations unies (UNGA) le 1er mars, appelant à un renforcement du Kimberley Process (KP). L’objectif est de rompre plus efficacement le lien entre les transactions illicites de brut et les conflits armés, pour ainsi contribuer au maintien de la paix internationale et, en particulier, de la sécurité et du développement durable des régions d’extraction artisanale. La résolution, proposée par l’Union européenne (UE), a été ratifiée par consensus des membres de l’UNGA, organe constitué de 193 membres.

Le 28 février, Stéphane Fischler était un conférencier vedette, invité à une réunion spéciale organisée par l’UE dans le cadre de la 73e session de l’UNGA, intitulée « Des diamants du conflit aux diamants de la paix : la prévention des conflits à travers le Kimberley Process ». Soulignant l’efficacité du KP pour aider à éliminer le commerce des diamants qui finance les guerres civiles, il a néanmoins affirmé que le système n’était pas parvenu, jusqu’à présent, à réduire d’autres formes de violence systémique.

« Je ne vais pas mâcher mes mots, a annoncé le président du WDC lors de la réunion spéciale. Jusqu’à présent, le KP n’est pas parvenu à endiguer comme il se doit l’incidence de la « violence systémique », ni à améliorer la stabilité ténue des communautés minières artisanales et l’absence d’opportunités de développement. Toutefois, comme le KP arrive actuellement à la dernière année de son cycle de révision et de réforme, il dispose aujourd’hui d’une opportunité unique de prouver sa capacité à soulager des millions de mineurs artisans et leur famille, de la situation difficile à laquelle ils sont actuellement confrontés. »

« Il revient aux NU et aux États membres du KP de s’assurer que le Kimberley Process reste pertinent, a poursuivi Stéphane Fischler. Me tenant aujourd’hui devant cette assemblée, je peux vous assurer que mes collègues ont entendu l’appel des millions de mineurs artisans, de leur famille et des communautés qui veulent arriver à profiter des opportunités et de la sécurité dont jouissent d’autres membres de notre industrie diamantaire pour ainsi les apporter à leur propre pays, ayant souvent d’importants besoins de développement à long terme, grâce à des revenus plus soutenus. »

Source Idexonline

Haut de page