Retail solide aux États-Unis avant la hausse des droits de douane

| 3 October 2019

Retail solide aux États-Unis avant la hausse des droits de douane
"Retail solide aux États-Unis avant la hausse des droits de douane"

Le retail américain a progressé en août, alors même que la confiance des consommateurs a légèrement baissé par rapport au mois précédent, sur fond d’escalade de la guerre commerciale.

Le total des ventes – hors automobiles, carburants et restaurants – a pris 0,4 % par rapport à juillet et 4,6 % en glissement annuel, d’après des données de la National Retail Federation (NRF), reprenant les chiffres du Bureau du recensement américain. Les ventes en ligne et autres ventes hors boutiques ont progressé de 14 % en glissement annuel, d’après la NRF.

« Même si l’attitude des consommateurs face à l’économie montre un optimisme en léger repli, leurs dépenses ont résisté en août et sont restées un facteur clé de la croissance économique américaine », a expliqué Jack Kleinhenz, économiste en chef à la NRF, au cours de la semaine du 9 septembre.

Toutefois, l’essor des ventes du mois d’août a été légèrement moins fort que celui de juillet, ce qui pourrait traduire une baisse de confiance des consommateurs. Les chiffres d’août concernent la période précédant la première série de prélèvements fiscaux mise en place par le président américain Donald Trump.

« Les tendances continuent de montrer de la solidité mais le léger creux pourrait être le reflet des craintes des consommateurs face à l’imprévisibilité de la politique commerciale, a expliqué Jack Kleinhenz. Il est trop tôt pour évaluer l’impact des nouveaux prélèvements fiscaux, entrés en vigueur début septembre, mais ils présentent des risques négatifs pour les dépenses des ménages. »

Les détaillants peuvent compenser la hausse de la fiscalité en relevant le prix de leurs marchandises. Toutefois, ils s’efforcent d’éviter de transférer l’augmentation aux clients en stockant des marchandises supplémentaires, avant que les taxes n’entrent en vigueur, a noté la NRF.

Les importations dans les grands ports de retail ont atteint des niveaux inhabituellement élevés, juste avant la prise d’effet des prélèvements les plus récents, le 1er septembre. Elles devraient bondir de nouveau avant la prochaine série de droits en décembre, d’après le rapport Global Port Tracker du groupe. En août, les expéditions ont augmenté de 1,8 % en glissement annuel, à 1,93 millions de TEU. (Un TEU équivaut à un conteneur de fret long de 20 pieds.)

« Les détaillants tentent toujours de minimiser l’impact de la guerre commerciale sur les consommateurs en faisant entrer autant de marchandises que possible avant chaque nouvelle série de prélèvements fiscaux qui fait grimper les prix », a expliqué Jonathan Gold, vice-président à la NRF pour la politique en matière de chaîne d’approvisionnement et de douanes.

Source Rapaport

Haut de page