Paul Zimnisky s’exprime à propos des diamants roses et de Lightbox

| 1 November 2018

Paul Zimnisky s’exprime à propos des diamants roses et de Lightbox
"Paul Zimnisky s’exprime à propos des diamants roses et de Lightbox"

Cet analyste et consultant indépendant pour l’industrie diamantaire a déclaré que, bien qu’il soit difficile d’attribuer une valeur aux diamants « uniques » et exceptionnels, le Pink Legacy devrait obtenir 2,64 millions de dollars par carat lorsqu’il sera présenté aux enchères le mois prochain à Genève.

Paul Zimnisky, directeur de l’analyse financière, a répondu à Mathew Nyaungwa, de Rough & Polished, lors d’un entretien exclusif, que la pierre de 18,96 carats est l’un des diamants les plus extraordinaires en raison de la qualité de sa couleur.

Son commentaire coïncide avec les enchères de Christie’s, qui prévoyaient un prix entre 30 millions et 50 millions de dollars pour ce diamant Fancy Vivid Pink.

De même, Paul Zimnisky a affirmé que la marque Lightbox de De Beers avait enregistré une demande initiale plus importante que prévu pour les plus gros articles.

Les pendentifs avec solitaire de 1 carat de la société et certaines des paires de boucles d’oreilles, d’un poids total de 1 carat, qui ont été épuisés quelque jours après le lancement, étaient en cours de réapprovisionnement.

Note : Paul Zimnisky possède un rapport mensuel sur l’industrie appelé « State of the Diamond Market » 

Voici quelques extraits de l’entretien.

Christie’s a prévu que le Pink Legacy se vendrait entre 30 millions et 50 millions de dollars. Pensez-vous cela réalisable ?

Il s’agit de l’un des diamants les plus extraordinaires au monde en raison de la qualité de sa couleur. Il est presque impossible d’attribuer une valeur fondamentale à ces diamants « uniques » et vraiment exceptionnels. Bien souvent, le prix définitif dépend de l’humeur des acheteurs sur le moment. Ceci dit, la partie haute de cet écart de prix est tout à fait réalisable, ce qui équivaut à 2,64 millions de dollars par carat. À titre de comparaison, en 2010, le Graff Pink s’était vendu 1,86 millions de dollars par carat, soit 2,15 millions de dollars de 2018. L’année dernière, le Pink Promise s’est vendu 2,14 millions de dollars par carat. Espérons juste que le diamant ne s’autodétruise pas comme cela s’est passé avec l’œuvre de Banksy chez Sotheby’s il y a quelques semaines !

Les prix des gros diamants roses de qualité exceptionnelle augmenteraient de façon exponentielle au fil des années, stimulés par la demande des collectionneurs. D’où provient cette demande ?

Les acheteurs de ces diamants sont généralement des personnes ou des sociétés disposant de centaines de millions, voire de milliards de dollars. Alors, même si ces diamants coûtent des millions de dollars, ils représentent un pourcentage relativement restreint de l’actif net de l’acheteur. Les diamants comme celui-ci peuvent venir diversifier des portefeuilles contenant déjà tout ce que vous pourriez imaginer.

Pensez-vous qu’un diamant puisse être une forme d’investissement ?

Pas vraiment, pas pour la plupart des personnes. À mon avis, le prix minimum d’un diamant « de qualité investissement » est de l’ordre de quelques centaines de milliers ou millions de dollars. De plus, les frais de transaction sont très élevés, les liquidités sont faibles et la période de conservation nécessaire est généralement assez longue.

Quels sont vos conseils, faut-il investir dans un diamant ?

Je dirais que si vous souhaitez investir dans un diamant, un beau diamant rose est probablement le bon choix. Il semble toujours y avoir de la demande pour de beaux diamants roses. Comparativement, il y en a peu. Comme indiqué précédemment, la principale source de diamants roses dans le monde, la mine Argyle en Australie, cessera sa production dans les années à venir car ses ressources économiques sont épuisées. Cela va limiter l’offre. Les diamants bleus ont aussi obtenu de bons résultats, tout comme les rouges, mais les rouges sont extrêmement rares.

Existe-t-il des projets de nouvelles mines produisant des Fancy Pink, comme la mine Argyle de Rio Tinto en Australie, le principal producteur de Fancy Pink de qualité, dont la fermeture est prévue d’ici 2020 ?

Argyle produit la majorité des diamants roses de qualité dans le monde en volume et en valeur et la quasi-totalité de tous les diamants rouges du monde, qui sont encore plus rares, exponentiellement, que les diamants roses. Toutefois, il existe d’autres mines dans le monde qui ont donné des diamants roses. Ces dernières années, la mine Almazy-Anabara d’ALROSA en Russie, la mine Lulo de Lucapa en Angola et la mine Williamson de Petra Diamonds en Tanzanie ont toutes produit des diamants roses.

La marque Lightbox de De Beers a commencé à vendre le mois dernier et certains articles sont déjà épuisés. Que pensez-vous de cette annonce?

Alors, pour être précis, les articles épuisés étaient les pendentifs avec solitaire de 1 carat et certaines paires de boucles oreilles d’un poids total de 1 carat (1/2 carat chacun). Pendant la deuxième semaine d’octobre, certains de ces articles avaient été réapprovisionnés. Je me suis récemment entretenu avec un représentant de Lightbox et j’ai cru comprendre que la demande initiale avait été plus importante que prévu pour les produits de grosseur supérieure mais que la production est en cours à l’heure où nous parlons. La plupart des articles devraient être totalement réapprovisionnés en quelques semaines.

Les sceptiques suggèrent que les articles « épuisés » ne reflètent pas nécessairement la demande mais qu’il s’agissait d’une tactique marketing de Lightbox. Êtes-vous d’accord avec cette réflexion ?

Je comprends que l’on puisse penser cela, étant donné l’écart de prix entre Lightbox et d’autres diamants synthétiques sur le marché mais je ne pense pas que ce soit le cas. Le représentant de Lightbox avec qui j’ai parlé a décrit la société comme une start-up e-commerce, relativement petite, avec quelques employés seulement. Et même si elle appartient à De Beers, la société est gérée de façon indépendante, il faudra donc du temps pour qu’elle fonctionne à pleine capacité. D’autres diamants sont en cours de production à l’usine d’Ascot, en Angleterre, et la production sera complétée par la nouvelle usine de l’Ouest des États-Unis, lorsque sa construction sera achevée.

Source Rough&Polished


Photo © Argyle, Rio Tinto.

Haut de page