Montres Cartier et Rolex réinventées : génie ou blasphème ?

| 10 September 2019

Montres Cartier et Rolex réinventées : génie ou blasphème ?
"Montres Cartier et Rolex réinventées : génie ou blasphème ?"

La marque de Los Angeles La Californienne a beaucoup à offrir : elle remanie des classiques parmi des montres Cartier et Rolex anciennes, pour en faire des créations magnifiquement lumineuses, colorées et amusantes, chaque article étant fantasque, richement détaillé, à l’instar d’un poney de carrousel.

Pourtant, les designs sont un peu irrévérencieux et beaucoup risquent de considérer Courtney Ormond et Leszek Garwacki, le couple fondateur de la marque, comme… disons… légèrement délirants.

La-Californienne-Rolex-Daytonas

En effet, ils rachètent certaines des montres anciennes de collection parmi les plus convoitées du marché, peignent à la main cadrans, chiffres et marqueurs dans des couleurs acidulées et remplacent les bracelets d’origine par du cuir tanné de manière végétale, rayé façon bonbon.

Ce qui peut aussi bien vous ravir que vous horrifier.

Imaginez le côté tendance californien qui rencontre une licorne magique, avec une pointe de glamour preppie. Voilà l’article que vous porterez pour du croquet sur pelouse à Bel Air ou autour d’un cocktail Aperol spritz, dans un café au cœur de Saint-Tropez.

La-Californienne-Rolex-watches

« Il existera toujours un segment du monde horloger que l’on considérera comme des « puristes » », explique Courtney Ormond, styliste de vêtements depuis plusieurs années. Leszek Garwacki a toujours été un adepte passionné des montres anciennes et un collectionneur. Il a rassemblé des connaissances infinies sur la catégorie et développé une véritable passion. Le couple a ainsi lancé La Californienne en 2016.

« À l’origine, Leszek était un puriste de la restauration des montres anciennes. Il m’a fallu du temps pour le convaincre. »

« Nous rendons hommage aux designs emblématiques et nous en faisons des pièces encore plus intéressantes, en leur offrant des touches colorées, explique Courtney Ormond. Les montres que nous choisissons pourraient tout aussi bien rester dans un coffre-fort ou un tiroir. En les imaginant différemment, nous avons l’impression de leur donner une seconde vie. Nous espérons que les gens jugeront que nous travaillons avec goût, ou du moins que les articles sont bien réalisés. »

Et c’est le cas de nombreuses personnes importantes, comme l’équipe de Webster à Miami Beach, en Floride, qui est aussi le premier client de retail de Courtney Ormond et Leszek Garwacki. Quant à Dierdre Roffoni, propriétaire de Findings Inc., et sa fille Denia, qui a découvert la marque dans la boutique éphémère vintage de Los Angeles, elles les ont qualifiés « d’affaire à suivre ».

Grâce à Findings, qui représente maintenant la marque à New York et Paris, les montres La Californienne sont proposées par environ 20 détaillants aux États-Unis, au Canada et en Europe, notamment par Barneys New York, Elyse Walker, les Galeries Lafayette Champs-Élysées, Goop et Browns à Londres, où la marque vient tout juste de conclure un trunk show présentant la version revêtue d’arc-en-ciel, entre autres articles.

Source JCK Online

Haut de page