Moins de touristes chinois = moins de ventes de luxe

| 21 March 2019

Moins de touristes chinois = moins de ventes de luxe
"Moins de touristes chinois = moins de ventes de luxe"

Le secteur du luxe en Occident se dit inquiet à propos du marché chinois. Le flot régulier de touristes chinois vers l’Europe, le Japon et d’autres destinations occidentales s’assèche et l’on craint qu’il ne s’estompe davantage.
Les craintes du secteur du luxe sont fondées. Selon Bain & Co., les consommateurs chinois ont été à l’origine d’un tiers des ventes de luxe dans le monde en 2017 – et principalement hors des frontières chinoises.

Pour commencer, le gouvernement chinois a sévi contre la corruption, puis contre le marché gris, produits de contrefaçon compris. Avec le ralentissement de l’économie chinoise, il a réduit les taxes sur les marchandises importées.

Mais les problèmes ne sont pas finis. Tout récemment, à l’occasion d’une réunion des « Two Sessions », certains ont suggéré que la Chine devait réguler la consommation de luxe des jeunes et rétablir une culture de la frugalité et enrayer l’hédonisme et le consumérisme régnant sur la génération Y et la génération Z. « Two Sessions » est un groupe de l’élite sociale, économique et politique de Chine qui se réunit chaque année début mars pour discuter des problèmes urgents imposés au pays et des solutions potentielles, a indiqué la publication en ligne Jing.

En Chine, la nouvelle classe moyenne à supérieure et les nouveaux riches sont tout à fait disposés à exposer leurs richesses. De même, depuis 2012, les Chinois sont les plus dépensiers dans le tourisme international, a indiqué l’Organisation mondiale du tourisme, une agence des Nations unies.

Des joailliers de la place Vendôme, des détaillants de luxe comme LVMH et Capri (Michael Kors), mais également des géants des cosmétiques comme L’Oréal, en notent tous les effets. Moins de voyages, cela signifie aussi une perte d’activité des organisateurs de croisières, mais aussi des casinos, qu’il s’agisse des États-Unis, avec Las Vegas, ou de Macao.

Parallèlement, les établissements chinois de ces mêmes sociétés de luxe continuent de prospérer, même si le rythme a ralenti.

Source Idexonline

Haut de page