Levée de l’interdiction d’exporter pour les tailleurs des NWT au Canada

| 19 December 2018

Levée de l’interdiction d’exporter pour les tailleurs des NWT au Canada
"Levée de l’interdiction d’exporter pour les tailleurs des NWT au Canada"

Les Territoires du Nord-Ouest (NWT) du Canada ont aboli l’interdiction faite aux fabricants de diamants d’envoyer du brut vers d’autres lieux pour qu’il y soit transformé. La décision pourrait permettre des économies substantielles pour l’industrie. 
Les règles en vigueur depuis 1999 exigent que les sociétés de taille de la région conservent toutes leurs marchandises à l’intérieur des NWT pour les transformer. Cette situation a mis un frein à la croissance ; en effet, il en coûte environ 300 dollars/ct pour fabriquer un diamant sur place, contre 80 dollars/ct dans des pays comme la Namibie, d’après le site Internet d’actualités canadiennes CBC.

Les sociétés vont maintenant pouvoir exporter 70 % de leurs marchandises en échange d’un investissement dans d’autres domaines comme la fabrication de bijoux locaux, le retail et le tourisme, a indiqué CBC. Le gouvernement évaluera les diverses contributions des entreprises à l’économie des NWT et se servira de ces conclusions pour décider de la quantité de brut qu’une société pourra expédier. Dans de rares cas, des sociétés pourraient être autorisées à expédier 90 % de leurs diamants, a ajouté le gouvernement des NWT.

Ces changements devraient aussi inciter les sociétés à effectuer la fabrication ayant plus de valeur dans des centres locaux comme Yellowknive, tout en expédiant les marchandises bas-de-gamme vers des centres moins chers, ont indiqué les autorités.

« Le gouvernement des Territoires du Nord-Ouest reconnaît que la gestion d’une installation de fabrication est onéreuse dans les NWT », a indiqué le Département de la région pour l’industrie, le tourisme et l’investissement.

Le brut disponible pour les fabricants des NWT atteint une valeur estimée à 150 millions CAD (112,6 millions USD) par an, a affirmé le gouvernement. Assouplir les règles aiderait à libérer ce potentiel et à renforcer l’économie locale, a-t-il ajouté.

Source Rapaport

Haut de page