Les prix des diamants synthétiques continuent de baisser

| 3 May 2018

Les prix des diamants synthétiques continuent de baisser
"Les prix des diamants synthétiques continuent de baisser"

Les baisses de prix sur les diamants synthétiques de qualité, destinés à être sertis sur des bijoux, ont doublé par rapport aux diamants naturels, passant de 11 % à 20 % il y a un an à 28 % à 40 % aujourd’hui, d’après une étude sur les prix. 

Ainsi, une ronde blanche de 1 carat, de pureté VS (très faibles inclusions), de couleur F-H (quasi-incolore à incolore), taille VG-ideal, avec peu ou pas de fluorescence, se vendait environ 4 850 dollars en mars 2017. Elle était proposée 4 350 dollars en mars 2018, soit une baisse de 10 %.

Toutefois, au cours de la même période, le prix d’un diamant naturel équivalent est passé de 5 850 dollars à 6 150 dollars, soit une hausse de 5 %. Ainsi, l’écart de prix entre les diamants synthétiques et leurs équivalents naturels, qui était d’environ 17 % en mars 2017, est maintenant de 29 %, soit une hausse de 71 % en glissement annuel.

Paul-Zimnisky-2018-synthetics-diamonds1

Les diamants synthétiques sont de moins en moins chers par rapport à leurs équivalents naturels car l’investissement dans la technologie de production a permis des économies d’échelle en quelques années seulement. Cela a entraîné une rapide croissance relative de l’offre et un environnement plus compétitif en termes de prix pour les fabricants de synthétiques.

Mais il est difficile d’évaluer l’essor de l’offre de synthétiques. La prolifération mondiale des installations de production ces dernières années, de la Chine à la Russie en passant par les États-Unis, ne permet pas de suivre aisément les chiffres de production, surtout que les sociétés concernées sont par nature privées et secrètes. Et pour compliquer encore les choses, les diamants synthétiques sont produits dans une large gamme de qualités et sur une vaste échelle.

Synthetics

La production des diamants naturels peut être répartie comme suit : environ 40 % sont des pierres de qualité, 20 % sont des pierres de qualité médiocre et 40 % sont de qualité industrielle. Les diamants de qualité sont utilisés dans les bijoux, les diamants industriels servent d’abrasifs ou pour d’autres usages industriels et les diamants de qualité médiocre sont utilisés pour des bijoux et des applications industrielles plus spécialisées. L’équilibre entre ces catégories dépend des prix du marché et de la demande.

Il faut savoir que les diamants naturels de qualité industrielle sont simplement considérés comme un produit dérivé, puisque c’est la présence de diamants de qualité dans un gisement qui va dicter les décisions économiques de production.

Pour les producteurs de synthétiques, la capacité à créer des pierres de qualité rentables est une avancée relativement récente – datant d’une dizaine d’années. Même avec les progrès récents de la technologie, la production actuelle de vrais synthétiques de qualité ne représente que moins de 10 % du total mondial, estimé à moins de 5 millions de carats, alors que la production de diamants naturels de qualité est d’environ 60 millions de carats (40 % de la production naturelle totale estimée à 147 millions de carats en 2018).

L’activité de fabrication des synthétiques à usage industriel existe depuis des décennies et l’industrie fournit actuellement plus de 99 % de l’offre mondiale de diamants industriels utilisés comme abrasifs (pour rappel, la production est de l’ordre de plusieurs milliards de carats).

« La production actuelle de vrais synthétiques de qualité ne représente que moins de 10 % du total mondial, estimé à moins de 5 millions de carats, alors que la production de diamants naturels de qualité est d’environ 60 millions de carats. »

C’est dans le cas de la production de diamants de qualité médiocre en laboratoire que l’analyse de l’offre devient particulièrement compliquée. Les producteurs de synthétiques de qualité industrielle modernisent leur capacité de production grâce à la technologie, ce qui leur permet d’accroître la qualité du produit, passant d’un niveau industriel à une qualité médiocre. Étant donné que des milliards de carats de diamants de qualité industrielle sont produits chaque année, il devient évident que la production de synthétiques de qualité médiocre pourrait atteindre des centaines de millions de carats. Une partie de ces produits est employée dans des bijoux, principalement pour la mise en valeur de plus grosses pierres et dans des pavages.

L’industrie des diamants naturels anticipe en développant une technologie de détection abordable pour que les diamants synthétiques de toutes qualités et grosseurs utilisés dans les bijoux puissent être correctement déclarés et vendus en tant que tels.

Avec l’accélération de la production de synthétiques, il semble inévitable que l’écart de prix entre diamants synthétiques et diamants naturels de toutes grosseurs et qualités continue de s’élargir, notamment dans le cas de diamants synthétiques génériques, ceux qui ne sont pas endossés par un fabricant ou une marque de détaillant.

À moyen et plus long terme, les débats autour des diamants synthétiques devraient basculer des bijoux vers des développements high-tech comme les processeurs, l’optique, les dispositifs laser et l’équipement de conductivité thermique. Les propriétés uniques des diamants rendent leurs usages potentiels passionnants et vastes. La communauté scientifique et technique commence tout juste à appréhender toutes leurs possibilités.

L’industrie high-tech attend impatiemment une production de masse rentable de diamants de qualité. Les fabricants de synthétiques le savent et la plupart n’utilisent les bijoux que comme un tremplin pour l’avenir.

Source PaulZimnisky.com

Haut de page