Le diamant bleu Shirley Temple est de retour

Le diamant bleu Shirley Temple est de retour
"Le diamant bleu Shirley Temple est de retour"

Le diamant bleu Shirley Temple, qui n’avait pas trouvé preneur aux enchères en 2016, a désormais une nouvelle vie.

Le père de l’actrice avait acheté le diamant Fancy Deep Blue taille brillant modifiée en coussin, de 9,54 carats, pureté VVS2, en 1940 pour fêter le dernier film de la jeune fille de 12 ans, « L’oiseau bleu ».

La bague a appartenu à l’actrice jusqu’à sa mort en 2014. Sa famille a mis le diamant aux enchères de bijoux de Sotheby’s en avril 2016 à New York. Elle devait rassembler entre 25 millions et 35 millions de dollars mais n’a pas trouvé d’acheteur.

C’est là qu’intervient Windsor Jewelers.

Le négociant d’antiquités a acheté la pierre à la famille Temple mais a décidé de l’améliorer avant de la remettre sur le marché.

« Nous l’avons montrée à certains des meilleurs tailleurs au monde et il est possible qu’il soit IF », a expliqué Paul Lubetsky, président de Windsor Jewelers.

La taille de la pierre, impliquant une légère réduction du poids carat, n’a pas été une décision prise à la légère.

« Tailler un diamant aussi important implique un nombre inimaginable de difficultés et de risques, a expliqué Avi Fattal, le directeur de Windsor Jeweler. La pierre a été minutieusement étudiée par le tailleur et une équipe de gemmologues pendant des semaines avant que nous décidions de placer ce diamant très rare sur la roue. »

« La couleur d’un diamant bleu et, dans certains cas, sa qualité, peuvent considérablement changer avec le plus infime des mouvements. Nous avons finalement décidé d’agir et de retailler la pierre pour tenter d’en améliorer la pureté. »

Les nombreux « mois éprouvants » de taille, comme l’a expliqué Avi Fattal, ont inclus plusieurs visites et consultations au Gemological Institute of America. Résultat, non seulement s’agit-il d’une pierre IF – pesant maintenant 9,3 carats – mais sa couleur bleue est aussi plus riche.

« Lorsque nous avons finalement décidé de la retailler, cela a aussi totalement ouvert sa couleur, a déclaré Paul Lubetsky. Nous ne nous attendions pas à ce qu’elle soit aussi bleue. Avant, la pierre était VVS mais lorsque nous nous sommes débarrassés de l’imperfection, la couleur s’est dévoilée et est devenue plus bleue que toute autre pierre que j’aie vue jusque-là. »

Le rapport actuel du GIA sur la pierre note une similarité de couleur avec le célèbre Hope Diamond et le Wittelsbach-Graff – un autre diamant bleu qui a été retaillé pour améliorer sa pureté. Windsor Jewelers en est ainsi venu à croire que les trois diamants auraient pu être extraits dans la même région, les mines Golconda en Inde.

« Les trois pierres ont une réaction phosphorescente à la lumière ultraviolette, a expliqué Avi Fattal. Les autres ont une phosphorescence rouge et le Shirley Temple a une phosphorescence bleue. »

Windsor Jewelers devrait exposer la pierre en public, pour la première fois depuis son acquisition et sa taille, à l’occasion de la deuxième édition du prochain salon GemGenève, une réponse à Baselword organisée par les exposants.

Les participants pourront observer en direct le nouveau Shirley Temple, dans sa version améliorée.

« La lumière du jour semble stimuler la pierre et plus il fait jour, plus elle devient bleue, a expliqué Paul Lubetsky. Elle est de plus en plus bleue au fil de la journée. C’est un phénomène très inhabituel. »

GemGenève est prévu du 9 au 12 mai, au Palexpo.

Source National Jeweler

Haut de page