La séance plénière 2017 du KP s’est déroulée dans un esprit de collaboration

| 11 January 2018

La séance plénière 2017 du KP s’est déroulée dans un esprit de collaboration
"La séance plénière 2017 du KP s’est déroulée dans un esprit de collaboration"

Le World Diamond Council a adressé sa reconnaissance et sa gratitude aux participants pour avoir adopté un esprit de collaboration.

Alors que la séance plénière 2017 du Kimberley Process tire à sa fin, le World Diamond Council (WDC), autrement dit les représentants de l’industrie au KP, a concentré ses efforts sur l’éviction des diamants du conflit hors de la chaîne d’approvisionnement mondiale légitime pour protéger la valeur des diamants. Il a aujourd’hui adressé sa reconnaissance et sa gratitude aux participants pour avoir adopté un esprit de collaboration, ouvert au dialogue sur la réforme du KP.

« Cette semaine, nous avons parlé à cœur ouvert et de façon transparente des domaines du KP ayant besoin d’une réforme éminemment urgente. Je suis heureux que nous soyons réunis et que nous nous soyons accordés sur la façon d’avancer, aussi bien sur le plan du Kimberley Process que sur celui de l’industrie diamantaire », a déclaré Stéphane Fischler, président en poste du WDC. « De nombreuses propositions importantes ont pu faire l’objet d’un accord, et nous souhaitons souligner l’esprit positif et constructif qui a régné au cours de cette séance plénière et permis d’atteindre ces résultats. »

M. Fischler a évoqué le besoin d’unité, de collaboration et d’action dans la communauté diamantaire. « Je ne cesse d’employer les mêmes mots car je considère qu’ils sont essentiels pour notre avenir commun, et je pense que nous avons réalisé de grandes avancées dans ce domaine cette semaine », a-t-il déclaré.

Au cours de la séance plénière, les participants avaient entamé des discussions pour élargir le sens et le champ d’application des diamants du conflit. Le WDC campe sur ses positions : tous les participants au KP doivent faire ce qui est nécessaire pour élargir le champ d’application afin d’assurer une meilleure gouvernance, ainsi que la sécurité et le développement des parties prenantes, l’objectif étant de garantir la confiance des consommateurs dans les diamants. Un consensus a été obtenu sur la création d’un comité ad hoc de révision et de réforme, un engagement important d’après le WDC.

« Nous sommes tous d’accord, il est urgent et vital d’évoluer pour répondre aux attentes des consommateurs et nous sommes impatients que les décisions prises cette semaine soient traduites en actes concrets », a ajouté M. Fischler.

Au programme des discussions de la semaine, figurait également la nécessité de créer un secrétariat permanent, un mécanisme essentiel pour renforcer la mise en œuvre à long terme du système de certification du Kimberley Process. De nombreux acteurs internes et externes du KP ont exprimé le souhait d’améliorer la mise en œuvre des décisions prises par l’organisme, de rétablir plus efficacement la mise en œuvre du KPCS et de mieux soutenir les projets de développement dans les pays participants. Un tel secrétariat, installé dans un pays neutre, rendrait tout cela possible.

Enfin, les participants ont exprimé leur vision commune d’une réforme du KPCS, l’objectif étant d’en faire une réalité durable et de renforcer les normes minimales du KPCS, en rendant plus fort le mécanisme de révision par les pairs.

Stéphane Fischler a ajouté : « Tout processus passe par des moments de déception mais notre devoir est de maintenir notre engagement envers le progrès. C’est la raison pour laquelle, au WDC, nous sommes attristés de l’annonce faite aujourd’hui par IMPACT de leur volonté de quitter la coalition de la société civile (CSC), et donc la famille du KP. IMPACT étant l’une des nombreuses organisations membres de la CSC et un groupe d’observateurs importants au sein de la structure tripartite du Kimberley Process, nous sommes déçus d’apprendre qu’ils ne participeront pas aux prochaines grandes discussions sur la réforme du KP. Leurs contributions individuelles nous manqueront, mais nous sommes heureux de savoir qu’IMPACT restera engagé dans l’industrie pour soutenir notre objectif commun, protéger l’intégrité de la chaîne de valeur diamantaire. »

M. Fischler a exprimé sa gratitude envers le président du KP pour avoir organisé et dirigé les discussions de la séance plénière cette année. Il a remercié le département australien des Affaires étrangères et du Commerce pour avoir organisé et accueilli cet événement réussi. Il a remercié les participants chinois pour leur impressionnant travail de recueil des règles et procédures. M. Fischler n’a pas oublié de féliciter tous les présidents des groupes de travail pour leur travail d’encadrement et a adressé tous ses vœux à l’Union européenne et à l’Inde pour leurs présidences respectives du KP en 2018 et 2019.

En clôture de son discours, M. Fischler a ajouté : « Certes, nous sommes une industrie, mais nous représentons surtout la voix des consommateurs. Le KP est la colonne vertébrale de l’industrie. Nous sommes fiers de ce qui a été réalisé et sommes impatients de collaborer avec les gouvernements pour renforcer la protection et le soutien des acteurs les plus menacés. Cela est essentiel pour préserver et développer la confiance des consommateurs dans l’industrie et nous permettre d’écrire une histoire plus solide, tous ensembles. »

Pour finir, M. Fischler a noté : « Nous savons bien que le WDC est un observateur, et non un participant. Nous pouvons voter, nous avons une voix et nous avons l’intention de continuer à la faire entendre. Nous attendons avec impatience la deuxième des trois années de ce cycle de révision du KPCS. Vous pouvez compter sur la participation active et le soutien du WDC. »

WDC KPTF

Source World Diamond Council

À propos du World Diamond Council

Le World Diamond Council (WDC) est une organisation de l’industrie qui se consacre à éviter l’entrée des diamants du conflit dans la chaîne d’approvisionnement mondiale et à préserver la valeur des diamants naturels. Constituée en 2000, c’est la seule organisation dans laquelle est représenté l’ensemble du marché diamantaire, du producteur au détaillant. Elle rassemble les sociétés commerciales les plus influentes, des organisations à but non lucratif et des entreprises individuelles actives dans l’industrie aujourd’hui. Le WDC est la voix de l’industrie diamantaire internationale au sein d’une collaboration tripartite avec les gouvernements et la société civile, structure appelée Kimberley Process (KP). Le KP garantit et gère les processus de contrôle qui ont quasiment éliminé le commerce des diamants du conflit, pour assurer une offre de diamants sans liens avec les conflits. Pour en savoir plus, rendez-vous sur www.worlddiamondcouncil.org.

Haut de page