La première collection de Reed Krakoff pour Tiffany, inspirée de fleurs de papier

| 9 May 2018

La première collection de Reed Krakoff pour Tiffany, inspirée de fleurs de papier
"La première collection de Reed Krakoff pour Tiffany, inspirée de fleurs de papier"

Reed Krakoff, ancien designer de mode recruté par Tiffany & Co comme directeur artistique en janvier 2017, vient de lancer sa première collection pour la maison de joaillerie emblématique : une gamme en platine et pierres précieuses qui s’inspire de la découpe et des superpositions des fleurs de papier.

La collection Tiffany Paper Flowers, une gamme de joaillerie et de bijouterie, lancée d’abord sur Internet et dans certaines boutiques de Tiffany le 1er mai « évolue autour de l’idée de la fleur, découpée dans le papier, comme l’a indiqué un communiqué de la société. Il s’agit de fleurs imaginaires, comme des efflorescences dispersées par le vent. »

20180503_CB_Tiffany_PaperFlowers_Tile2_2x2Promo_US_tiffany_paper_flowersLa collection s’articule autour d’un motif de fleurs graphique qui présente des couches de pétales, accrochées par une broche en platine. Les bijoux sont largement enveloppés de diamants incolores mais on trouve également quelques touches de bleu et de jaune, mises en valeur par des diamants jaunes, de la tanzanite et des saphirs.

« Paper Flowers a été pensée pour s’affranchir de toutes les règles de la joaillerie, a expliqué Reed Krakoff dans ce même communiqué. Luxe ne doit pas toujours rimer avec solennité. Nous avons donc utilisé des pierres précieuses et les matériaux les plus fins, mais de façon à pouvoir les porter au quotidien. »

La gamme comprend des pendentifs, des boucles d’oreilles, des bracelets et des bagues. Parmi les bijoux plus simples, on trouve des colliers avec pendentifs ornés de fleurs en platine serti de diamants et des boucles d’oreilles à clous avec fleurs en diamants.

Les articles les plus somptueux de la collection comprennent des pendants d’oreilles reprenant le motif floral, en aplomb d’une cascade de plusieurs carats de diamants, et un collier plastron arborant plus de 68 carats de diamants ronds taille brillant et taille poire, chaque pétale asymétrique étant gracieusement relié à un autre.

La véritable opulence – et le thème floral lui-même – donnent une certaine impression de rétro. Mais la collection semble également assurer un bon rapport qualité-prix en termes de positionnement de marque pour Tiffany.

Tiffany T et Tiffany HardWear, les méga-collections les plus récentes de la marque, font écho à l’ambiance de luxe casual des légendaires designers de Tiffany & Co, Elsa Peretti et Paloma Picasso. Mais Tiffany Paper Flowers rappelle aussi le luxe capricieux et ostentatoire du plus célèbre créateur de la maison, Jean Schlumberger, dont les bijoux les plus fantasques ont placé Tiffany en tête des joailliers dans les années 50 et 60.

Certes, les designs de Reed Krakoff peuvent paraître novateurs, mais ils ne sont pas sans rappeler les lignes classiques de Tiffany.

Source JCK Online

Haut de page