Hiver Impérial, la Russie des Tsars selon Boucheron

| 28 September 2017

En juillet, la Maison Boucheron a dévoilé, lors des collections de haute couture parisienne, sa nouvelle collection de haute joaillerie. Après le « Bleu de Jodhpur », en 2016, sous le patronage du Maharadjah et qui avait vu l’utilisation audacieuse du marbre Makrana, c’est la flamboyante Russie des Tsars qui a cette année servi d’inspiration.

Certes, la collection avait été évoquée dans  l’article de Ashley Davis, Prix : nous consulter – Haute joaillerie parisienne, partie 2/2, que nous avons publié le 27 juillet dernier. Mais il a semblé indispensable à Rubel & Ménasché d’y consacrer un article.

Cette année encore la maison de haute joaillerie parisienne a le bon goût de nous emmener en voyage, destination les steppes enneigées et autres paysages immensément blancs de Russie. Elle entend rendre « un hommage aux liens qui ont uni la Maison Boucheron et la dynastie des Tsars depuis 1897. » La maison serait le « premier joaillier français à s’implanter à Moscou en 1897 ».

Dans cet Hiver Impérial, blancs et bleus glacés sont de rigueur, par le truchement de l’or blanc, des diamants, des perles, du cristal de roche, de la nacre, des aigues-marines ou de la tanzanite. On imagine sans peine la neige, ses flocons et cristaux, recouvrant les grandes plaines septentrionales et les forêts boréales…

Trois thématiques chères à Boucheron sont ainsi illustrées. La nature, dans le chapitre Lumière de nuit qui nous plonge sous la froide lumière polaire ; la couture, avec Femmes boréales qui évoque les parures des figures impériales ; enfin, l’architecture, (souvenez-vous à nouveau du bleu des maisons brahmanes de Jodhpur) avec L’anneau d’or, qui rappelle l’architecture ottomane, les toits et dômes de Russie.

Baikal_collier_Boucheron_2017-Haute_joaillerie_Hiver_Imperial

Le collier Baïkal, du chapitre Femmes boréales, emblématique de la collection, est tout a fait exceptionnel : plus d’une vingtaine de rangs de perles de culture composent ce « col » majestueux qui enserre le cou et le décolleté, tellement imposant, serti d’une aigue-marine ovale Santa Maria (78,33 ct), de pierres de lune, et pavé de diamants et d’aigues-marines…

necklace_Flocon_impérial3_Hiver_Imerial_Boucheron_High_Jewelry_2017

necklace_Flocon_impérial2_Hiver_Imerial_Boucheron_High_Jewelry_2017

necklace_Flocon_impérial1_Hiver_Imerial_Boucheron_High_Jewelry_2017

Dans le chapitre Lumière de nuit (on y croise chiens Husky, renard, chouette, loup et ours polaire !), le collier Flocon impérial décline la tradition du multi-porter (diamant coussin, 5,20 ct, cristal de roche et pavage diamants, sur or blanc). Quant à la bague Boule de neige, elle étonne avec son dôme en cristal de roche rempli de diamants.

Marqueterie_ bracelet_High_Jewelry_Hiver_Imperial_Boucheron_2017

Enfin, le bracelet et la bague Marqueterie* aux formes géométriques et empreintes de modernité, allient calcédoines bleues et de nacre, diamants et or blanc.

Earrings_Perles_Givrees_Boucheron_Hiver_Imperial_High_Jewelry_2017

Baikal_Earrings_High_Jewelry_Boucheron_Hiver_Imperial_2017

Boule_de_neige_Ring_Boucheron_High_Jewelry_Hiver_Imperial_2017

Feuille_Brooch_High_Jewelry_Boucheron_Hiver_Imperial_2017

Foxy_La_Renarde_Ring_High_Jewelry_Boucheron_Hiver_Imperial_2017

Rostov_Earrings_High_Jewelry_Boucheron_Hiver_Imperial_2017



* Du nom de la technique artisanale de placage et incrustation d’éléments dans une autre matière, le bois, par exemple, pour réaliser décors, mobiliers, objets ou œuvres d’art.

(À noter : vous pouvez voir ici certaines des pièces de cette collection portées par les stars du dernier festival de Cannes.)

Photo © Courtesy of Boucheron.

Haut de page