Hausse de 5 % des ventes en magasins comparables pour Tiffany aux Amériques

| 13 December 2018

Hausse de 5 % des ventes en magasins comparables pour Tiffany aux Amériques
"Hausse de 5 % des ventes en magasins comparables pour Tiffany aux Amériques"

La baisse des dépenses des touristes chinois dans les boutiques Tiffany aux États-Unis et à Hong Kong a entamé les résultats du joaillier pour le troisième trimestre malgré une hausse des dépenses des acheteurs locaux. 

Tiffany & Co a signalé mercredi 28 novembre que, pour le troisième trimestre clos le 31 octobre, les ventes en magasins comparables pour les Amériques avaient pris 5 % par rapport à l’année dernière et 7 % depuis le début de l’année.

Les ventes nettes ont progressé de 5 % (6 % à taux de change constant) en glissement annuel, à 442 millions de dollars. Depuis le début de l’année, les ventes nettes dans la région ont pris 7 %, à 1,3 milliard de dollars.

Dans le monde, Tiffany a constaté une hausse de ses ventes en magasins comparables de 2 % (3 % à taux de change constant) en glissement annuel au cours du trimestre et les ventes nettes ont progressé de 4 % (5 % à taux de change constant), à 1 milliard de dollars.

Depuis le début de l’année, les ventes nettes ont augmenté de 9 % et les ventes en magasins comparables ont pris 6 % à taux de change constant.

En termes de produits, les ventes de collections de bijoux – des articles comme Tiffany T, Return to Tiffany et la nouvelle collection Paper Flowers – ont été plus solides que toute autre catégorie, en progression de 8 % en glissement annuel au troisième trimestre. Elles sont en hausse de 15 % depuis le début de l’année.

Les ventes de bijoux design (Elsa Peretti, Paloma Picasso, etc.) ont quant à elles perdu 8 % sur la période mais pris 3 % depuis le début de l’année.

Les ventes de bijoux de fiançailles ont augmenté de 2 % au troisième trimestre et de 7 % depuis le début de l’année.

Lors de la conférence sur les gains de la société mercredi 28 novembre au matin, le PDG Alessandro Bogliolo a expliqué que les résultats du troisième trimestre étaient « proches des attentes », avec des dépenses en baisse des touristes chinois en visite à Hong Kong et aux États-Unis et une baisse des ventes en gros dans les infrastructures de transport en Corée, qui viennent se déduire de la hausse des dépenses des acheteurs locaux sur chaque marché.

Les analystes présents à la conférence ont posé de nombreuses questions sur la réaction des clients face aux changements apportés par Tiffany ces derniers mois, dont sa nouvelle campagne marketing pour les bijoux et l’introduction de nouveaux produits, comme Paper Flowers et la bague de fiançailles Tiffany True.

« Au niveau de la direction, notre obsession… mon obsession constante est de voir, au quotidien, comment ces changements influent sur les bases de notre activité », a répondu Alessandro Bogliolo à un analyste.

Les résultats généraux sont positifs.

Ces neufs derniers mois, Tiffany a, affirme-t-il, constaté une augmentation « substantielle » de la fréquentation de ses boutiques physiques et de son site Internet. Le taux de conversion est en hausse au troisième trimestre et depuis le début de l’année, a-t-il indiqué.

Tiffany accroît ses ventes auprès des nouveaux clients et des clients existants. Lors de la conférence, Alessandro Bogliolo a fait remarquer : « Les nouveaux messages de la marque résonnent auprès des nouveaux clients, sans pour autant éloigner les clients existants. »

Interrogé sur les projets du joaillier pour l’année prochaine, il n’a fourni aucun détail, indiquant simplement que Tiffany disposait d’une « filière solide » en termes d’innovations pour l’année prochaine.

Les perspectives de Tiffany pour l’exercice fiscal restent inchangées. La société prévoit une augmentation aux environs de 5 % de ses ventes en magasins comparables pour l’année. Alessandro Bogliolo a fait remarquer que le détaillant venait d’entrer dans sa période la plus cruciale de l’année, le quatrième trimestre.

« En interne, nous avons fait tout ce qu’il y avait à faire – produits, marketing, formation, CRM. Maintenant, tout est entre les mains des clients et dépendra de leur volonté d’acheter. »

Depuis le début de l’année, Tiffany a ouvert neuf boutiques et en a fermé trois dans le monde.

Au 31 octobre, le détaillant gérait 321 boutiques dans le monde, dont 124 aux Amériques. À cette même époque l’année dernière, Tiffany disposait de 315 boutiques, dont 125 aux Amériques.

Source National Jeweler 

Haut de page