Fortes ventes de Bvlgari et Hublot pour LVMH

| 2 September 2019

Fortes ventes de Bvlgari et Hublot pour LVMH
"Fortes ventes de Bvlgari et Hublot pour LVMH"

LVMH a annoncé une croissance des revenus à deux chiffres lors de ses résultats du premier semestre, croissance stimulée en partie par de bons chiffres de sa division de montres et bijoux.


Les revenus du premier semestre ont totalisé 25,08 milliards d’euros (27,95 milliards de dollars), une hausse organique de 12 % par rapport au semestre précédent.

Les revenus du deuxième trimestre ont également pris 12 % en glissement annuel, à 12,54 milliards d’euros (13,98 milliards de dollars).

En termes de régions, la société a annoncé une bonne croissance aux États-Unis, en Asie et en Europe, faisant remarquer un rebond en France au deuxième trimestre. Des manifestations à caractère économique avaient auparavant pesé sur les ventes dans la région.

Le segment des montres et bijoux de LVMH a rapporté 2,14 milliards d’euros (2,39 milliards de dollars) en revenus, soit une hausse de 4 % en glissement annuel.

La société a fait état de « progrès rapides dans les bijoux, notamment dans les boutiques gérées directement » et a noté que l’Asie et le Japon avaient été les régions les « plus dynamiques » pour le segment.

Bvlgari a atteint la première place dans la division des bijoux, grâce à des gammes emblématiques comme Serpenti et B.Zero1, dont les résultats sont ressortis, poursuivant la tendance des trimestres précédents.

La marque a récemment fêté le 20anniversaire de sa gamme B.Zero1 avec une exposition à Milan, présentant de nouvelles versions de ses bagues et bracelets, dans le cadre d’une série spéciale.

La collection Bee My Love de Chaumet est également sortie du lot, de même que ses gammes Liens et Joséphine.

Dans le domaine des montres, Hublot a constaté une croissance solide entraînée par ses gammes Classic Fusion et Big Bang, selon LVMH.

TAG Heuer a poursuivi son « repositionnement », se concentrant sur ses gammes phare et célébrant le 50eanniversaire de son modèle Monaco, avec le lancement de montres en édition limitée.

La société projette d’accroître la présence de ses marques Zenith et Fred en Chine.

LVMH prévoit que le segment maintienne son objectif de gain de parts de marché sur l’exercice complet. Les investissements marketing seront « solides », avec un accent porté tout particulièrement sur les communications numériques.

En dehors des montres et bijoux, le conglomérat de luxe a annoncé une croissance de toutes les divisions, y compris les Vins et spiritueux, les Parfums et cosmétiques et la Distribution sélective.

Sa maison Mode et maroquinerie a affiché la plus forte croissance, bondissant de 18 %, à 10,43 milliards d’euros (11,62 milliards de dollars).

Les marques Louis Vuitton et Christian Dior sont arrivées en tête de classement. D’autres noms, comme Loewe et Fendi, se sont également retrouvés en bonne position.

Le segment a récemment vu l’arrivée de Fenty, une nouvelle maison de mode créée par la chanteuse Rihanna, dont la gamme Fenty Beauty a été accueillie au sein de l’empire LVMH, dans sa section Parfums et cosmétiques.

Concernant le reste de l’année, Bernard Arnault, le PDG, a déclaré : « Malgré une demande dynamique, nous continuerons à maîtriser les frais et resterons vigilants pour le second semestre. »

Au 30 juin, le réseau de retail de LVMH recensait 4 699 boutiques.

Source National Jeweler

Haut de page