À Las Vegas, ALROSA dévoile son approche de la traçabilité

| 20 June 2019

ALROSA a dévoilé son approche de la traçabilité des diamants à Las Vegas, laquelle passera par une étude approfondie de l’origine des diamants, transmise au consommateur dans une vidéo personnalisée. Lors d’un point de presse organisé vendredi 31 mai au Sands, lors du salon JCK, le minier a affirmé qu’il allait commencer à proposer des diamants assortis d’un « passeport électronique », lequel comprendra des informations sur les caractéristiques du diamant, ainsi que son âge, le lieu et la date d’extraction, le moment et le lieu où il a été taillé et le nom et les compétences de l’artisan qui s’en est chargé.

La vidéo présentera l’histoire du diamant en images, en compilant automatiquement des informations provenant de bases de données internes.

« La provenance, c’est la réussite de notre industrie, et son avenir », a déclaré Evgeny Agureev, directeur des ventes d’ALROSA, lors du point presse.

La société a affirmé qu’elle cherchait à plaire à la jeune génération, en mettant en avant l’absence de conflits et la responsabilité sociale de l’entreprise.

ALROSA est la toute dernière d’une série d’entreprises à annoncer un programme de traçabilité qui, au final, a pour objectif de stimuler la confiance des consommateurs dans les diamants.

Il existe actuellement quelques plates-formes Blockchain en préparation, pour assurer le suivi des diamants de la mine à la boutique, notamment Tracr de De Beers, désormais ouverte à toute l’industrie. (ALROSA a rejoint Tracr en octobre.)

Le Gemological Institute of America a annoncé plus tôt au printemps qu’il proposait désormais un Rapport sur l’origine des diamants pour les diamants blancs, puis a indiqué jeudi 30 mai qu’il proposerait également ce service pour des diamants de couleur naturels.

Venus Jewel, spécialiste des solitaires, qui fait également partie de Tracr et développe son programme de traçabilité entre la mine et la boutique depuis cinq ans, a annoncé que sa certification du Responsible Jewellery Council comprenait la première revendication de provenance auditée sur l’origine des diamants bruts et la traçabilité de chaque diamant taillé vendu par la société.

Les vidéos accompagnant les diamants d’ALROSA seront accessibles sur tous les appareils et pourront aussi être partagées sur les réseaux sociaux.

Actuellement, 2 000 diamants ont reçu l’un de ces passeports électroniques, d’autres devraient suivre prochainement.

Les négociants recevront des informations sur la façon d’accéder aux vidéos accompagnant les diamants qu’ils ont achetés et des instructions sur la façon de transmettre ces informations au client, a indiqué ALROSA.

Dans un proche avenir, les consommateurs pourront aussi voir les vidéos sur un portail en ligne.

Source National Jeweler

Haut de page