Diamants et crypto-collision : le big-bang financier inévitable

| 1 February 2018

Diamants et crypto-collision : le big-bang financier inévitable
"Diamants et crypto-collision : le big-bang financier inévitable"

Avant de faire une déclaration aussi audacieuse que celle du titre, il faut d’abord poser les bases de la théorie et identifier les différentes couches de façon méthodique, comme si l’on se trouvait face un grand jury de qualité. On s’assure ainsi que tous les chapitres de l’histoire concordent parfaitement afin de ne pas créer une fausse théorie du big-bang.

Mon témoignage débutera par l’analyse de ma très chère industrie diamantaire. Après tout, quelle meilleure preuve qu’une confession ? Il est encore trop tôt pour expliquer la macro-évolution des diamants, la façon dont le carbone le plus important sur terre ne dissimule ses pouvoirs que pour finir serti dans un anneau d’illusion en or. Non, je laisse ça pour plus tard. Pour l’instant, j’entends traiter de la triste réalité de la chaîne d’approvisionnement des diamants : pourquoi la matière la plus rare et la plus inestimable doit-elle être vendue par le biais de la tromperie, de boutiques vides, de laboratoires multiples et de publicités intenses ?

Lorsque nous mettons de l’essence dans nos voitures, nous ne nous arrêtons pas pour nous interroger, le temps d’un instant, sur la valeur actuelle du prix de cette matière première, même s’il est disponible. Nous savons qu’il y a des taxes, la marge de la station-service, alors nous remplissons le réservoir, nous disons au revoir et nous partons. Lors d’un achat de bijoux en or, la plupart des gens ne s’arrêtent pas pour réfléchir au cours de l’or sur le marché des matières premières. Ils acceptent l’écart en quelque sorte, hochent poliment la tête et achètent. Mais lorsqu’il s’agit des diamants, lorsqu’il s’agit d’acheter un morceau d’éternité, unique dans une vie, est-ce que c’est le cas ? Est-ce que les clients, connaissant le vrai coût du marché de chaque diamant, se contentent d’acheter, partent en disant au revoir et finissent par se marier ? La réponse est non. La transparence des prix pour l’industrie diamantaire, c’est un serial killer en liberté sur le marché du retail des bijoux ! Et pour une industrie mondiale qui se repose sur des sentiments et des slogans, tels que « Les diamants sont le meilleur ami d’une femme », cela signifie vraiment : « Houston, on a un problème ! »

Pour résumer la première partie de notre théorie du big-bang, probablement le bang, l’industrie diamantaire, cherchant à concevoir la véritable valeur de marché de ses diamants, en se plaçant du côté des clients, s’est lancée dans une campagne constante et sans fin de manquements routiniers, à la limite de la tromperie. Finalement, l’élément le plus transparent sur terre, l’essence même de la formation de la lumière, s’est retrouvé captif d’un trou noir.

De l’autre côté de la planète, de nouvelles troupes entrent dans la bataille, équipées de pièces Blockchain ; en quête de transparence, ces troupes continuent d’avancer. Elles ne sont pas en quête de vengeance, elles ne sont pas en quête de sang, elles souhaitent un nouvel ordre social, avec une nouvelle structure financière.

Trois phénomènes semblent évidents dans le nouvel ordre social. Tout d’abord, l’idée erronée que les règles économiques sont immuables a, enfin, été déboulonnée ! Les règles du jeu économique peuvent changer et elles le feront. Le deuxième est en lien avec les lois physique de l’argent, l’idée que l’argent circule toujours du haut de la pyramide vers le bas est mise à mal. Nous sommes habitués à recevoir de l’argent de notre société, la société utilise l’argent des banques et le flux d’argent va toujours de ceux qui en ont le plus vers le bas. Mais brusquement, l’argent « grandit », du bas vers le haut, il se multiplie et se diffuse du bas de la pyramide vers le haut.

Et troisièmement, l’aspect le plus important, c’est l’influence de « l’argent de masse ». De quoi s’agit-il et en quoi cette influence joue-t-elle sur les futures transformations du marché ? Les crypto-titulaires pourraient paraître superficiels au premier abord, ils pourraient paraître désorganisés pour l’establishment traditionnel, ils pourraient paraître jeunes et irresponsables pour les personnes d’âge mûr de l’industrie bancaire mais rien de tout cela n’est vrai. Les crypto-titulaires de « l’argent de masse » peuvent virer aussi vite que le vent vers des opportunités émergentes. Les crypto-titulaires de « l’argent de masse » sont ouverts aux nouvelles transformations et veulent le changement. Les crypto-titulaires de « l’argent de masse » s’organisent en fonction de décisions prises démocratiquement par la sagesse populaire. Y a-t-il quelque chose de mal dans le système de rémunération qu’ils se sont inventé pour eux-mêmes ? Faut-il que tout passe forcément par les salles occupées par des hommes en costume, de l’autre côté du mur ?

Lorsque les troupes de la devise rechercheront la transparence dans l’industrie diamantaire, et elles vont le faire, nous assisterons au plus fascinant big-bang financier jamais vu. D’autre part, l’industrie diamantaire sera transformée, proposant une valeur transparente aussi bien pour les marchés financiers que pour le crypto-secteur. D’autre part, le grand public de la révolution protègera ses fonds en suivant la lumière des diamants.

Source Idexonline

Haut de page