De Beers prévoit une demande satisfaisante pour l’année à venir

| 27 February 2018

De Beers prévoit une demande satisfaisante pour l’année à venir
"De Beers prévoit une demande satisfaisante pour l’année à venir"

De Beers prévoit une croissance saine de la demande de diamants et de bijoux en diamants en 2018, en particulier aux États-Unis, a expliqué Bruce Cleaver, son PDG, au JCK.

Bruce Cleaver a énoncé ses commentaires dans un entretien après la publication des résultats financiers préliminaires. Les chiffres ont été publiés dans le cadre du bilan d’Anglo American qui détient 85 % de la société.

« Les fêtes ont été un peu meilleures que nous le pensions en Amérique, explique-t-il. La baisse du dollar devrait être bonne pour la demande, du moins en dehors du continent. Le Nouvel An chinois semble avoir donné de bons résultats. »

Il a ajouté que l’humeur actuelle sur le marché lui paraissait « assez bonne ».

Il admet toutefois que les scandales bancaires actuels en Inde ont ébranlé le marché. L’une des sociétés citées dans cette affaire, Gitanjali Gems, est actuellement enregistrée en tant que client de De Beers.

« Nous engageons les mesures appropriées sur place », explique-t-il.

Il y a quelques années, De Beers a introduit de nouveaux critères de transparence financière pour ses clients. Bruce Cleaver affirme que cette nouvelle affaire montre en quoi ils sont importants.

« Il ne s’agit plus de mesures cosmétiques, dit-il. Nous allons continuer à travailler avec les banques pour vérifier qu’elles sont toujours d’accord avec nos critères de sélection. »

Dans l’ensemble, la société a publié une série de résultats financiers globalement solides.

Le total des revenus pour l’année a baissé de 4 %, à 5,8 milliards de dollars, contre 6,1 milliards de dollars en 2016. Un communiqué a affirmé que les résultats de 2016 avaient été faussés par un réapprovisionnement exceptionnel de la filière intermédiaire au premier semestre.

Toutefois, l’EBITDA sous-jacent (bénéfices avant intérêts, impôts et amortissements) a augmenté de 2 %, à 1,435 milliard de dollars, contre 1,406 milliard de dollars l’année précédente.

« Il s’agissait de bons résultats sur le plan opérationnel, affirme-t-il. Il faut extraire les diamants et les extraire efficacement. Nous sommes heureux de voir que l’EBITDA sous-jacent était en hausse, même si les revenus étaient en baisse. »

De Beers a investi 140 millions de dollars en marketing en 2017, soit une hausse de 19 % par rapport à l’année précédente.

Bruce Cleaver a également indiqué que De Beers et Anglo American réintégreraient les locaux de longue date de De Beers à Charterhouse Street en 2020, lorsque les bâtiments auront été rénovés. De Beers avait quitté les lieux en 2016.

Source JCK Online

Haut de page