De Beers Group fait avancer une initiative pionnière de préservation des éléphants en Afrique

| 6 August 2019

De Beers Group fait avancer une initiative pionnière de préservation des éléphants en Afrique
"De Beers Group fait avancer une initiative pionnière de préservation des éléphants en Afrique"

Communiqué de presse – Le 11 juillet, De Beers Group a annoncé que le second transfert d’éléphants, depuis sa réserve naturelle de Venetia Limpopo (VLNR) en Afrique du Sud vers le parc national de Zinave au Mozambique, avait eu lieu.

Les premiers troupeaux d’éléphants avaient été rassemblés à la VLNR le 25 juin, avant d’entamer un voyage par la route d’environ 1 700 km, jusqu’au lieu où ils ont été relâchés à Zinave, le 27 juin. Les derniers troupeaux sont arrivés le 11 juillet, portant le nombre total d’éléphants déplacés en 2019 à 53.

Le transfert fait partie d’une démarche de préservation de grande ampleur, appelée « Moving Giants », et visant à déplacer environ 200 éléphants sur trois ans pour tenter de garantir l’avenir de la VLNR. Au début de l’année dernière, la réserve était menacée par le trop grand nombre d’éléphants pour l’écosystème. L’initiative cherche également à reconstituer la population d’éléphants au Mozambique.

En juillet et août 2018, lors de la première phase du projet, 48 éléphants avaient été transférés. Ces groupes d’animaux, déplacés par familles, étaient composés de matriarches, de jeunes mâles et femelles et d’éléphanteaux. Les animaux ont été vus en train de s’intégrer à d’autres groupes de Zinave. Ils profitent de l’espace et de la nourriture supplémentaires qu’ils ont maintenant à disposition. À partir de l’année prochaine, les autres éléphants de la VLNR devraient être déplacés vers des parcs nationaux au Mozambique, disposant d’une capacité d’accueil suffisante.

De Beers Group s’est associée à la fondation Peace Parks, une grande organisation de préservation transfrontalière à but non lucratif qui a pour objectif de rétablir, renouveler et préserver de grands écosystèmes fonctionnels, et à Conservation Solutions, des experts internationaux de la régulation de la faune, dont l’équipe gère la logistique et les soins vétérinaires des éléphants tout au long de l’opération. Peace Parks gère le parc national de Zinave en coordination avec le gouvernement du Mozambique et assume la responsabilité à long terme du bien-être des éléphants, s’assurant qu’ils continuent de bien se porter dans leur nouvel environnement.

S’exprimant depuis la VLNR à l’occasion de la seconde capture, Mpumi Zikalala, directrice générale des opérations gérées de De Beers Group, a déclaré : « J’ai eu la chance d’assister à une situation vraiment incroyable, là, juste devant mes yeux. Une famille d’éléphants a été endormie, puis l’équipe sur le terrain a dû charger rapidement les animaux dans les camions qui attendaient, en assurant leur sécurité. Difficile de croire que dans deux jours, ils seront arrivés à bon port. C’est un privilège exceptionnel de pouvoir témoigner en avant-première d’une initiative de préservation qui aidera à garantir l’avenir de ces éléphants et celui de leurs futures progénitures, sur plusieurs générations. »

Bruce Cleaver, le PDG de De Beers Group, a expliqué : « Participer à un projet de préservation qui va réhabiliter un parc national au Mozambique, tout en s’assurant que d’autres espèces dans l’une de nos réserves naturelles en Afrique du Sud puissent prospérer, me rend très fier. Notre engagement à protéger le monde naturel nous tient vraiment à cœur chez De Beers Group. Lorsque nous extrayons des diamants – le trésor de la nature –, nous devons chérir la nature, c’est ce que nous recherchons tous. »

Werner Myburgh, le PDG de la fondation Peace Parks, a déclaré : « L’avenir de l’éléphant d’Afrique est sombre dans la plupart des régions d’Afrique, sauf en Afrique australe, où l’évolution du nombre d’individus semble stable et même, dans certains cas, en augmentation. Le parc national de Zinave au Mozambique est l’un de ces lieux. Cela fait naître l’espoir qu’une nouvelle population fondatrice se développe. Il s’agit d’un nouveau départ, ce qui se fait rare à l’époque actuelle, dans un lieu où ces gentils géants pourront profiter d’espace et de sécurité. Nous remercions nos donateurs, De Beers Group notamment, et nos partenaires de co-gestion ANAC pour leur aide à restaurer notre avenir. »

De Beers Group accompagne son investissement dans l’initiative de transfert d’éléphants d’un apport supplémentaire de 500 000 dollars à Peace Parks, de la part de la fondation Anglo American, afin d’améliorer et d’étendre les mesures de lutte contre le braconnage. À Zinave, ce sont 25 nouveaux rangers de terrain, issus des communautés locales, qui ont été formés et embauchés. De plus, un avion opérationnel a été acheté pour une surveillance aérienne et un réseau de radio numérique a été installé. Les équipes ont également monté un poste de commande pour les opérations anti-braconnage, afin de coordonner les efforts et d’empêcher le braconnage partout dans le parc.

Peace Parks travaille avec des communautés locales pour s’assurer que l’introduction des éléphants dans le parc ait un effet bénéfique sur les populations humaines voisines. Au Mozambique, 20 % des revenus d’un parc national sont reversés à des communautés locales et administrés via des structures de gestion des districts et sous-districts. À ce jour, en plus de créer des postes dans la région, le projet a permis d’investir dans l’agriculture communautaire, la préservation des abeilles et l’amélioration des systèmes hydrauliques. L’objectif visé est qu’à mesure que le parc sera réhabilité, il attirera davantage de touristes dans la région, ce qui augmentera les revenus et créera de nouvelles opportunités d’emploi.

Source De Beers

Haut de page