Baisse des ventes de Tiffany liée au ralentissement des dépenses touristiques

| 5 September 2019

Baisse des ventes de Tiffany liée au ralentissement des dépenses touristiques
"Baisse des ventes de Tiffany liée au ralentissement des dépenses touristiques"

Les ventes de Tiffany ont reculé au deuxième trimestre en raison d’une baisse des achats des touristes étrangers dans les Amériques et en Asie-Pacifique. 

Les revenus ont perdu 3 %, à 1,05 milliard de dollars en glissement annuel au cours du trimestre clos le 31 juillet, tandis que les ventes en magasins comparables – dans des filiales ouvertes depuis au moins un an – ont baissé de 4 %, d’après une déclaration du joaillier mercredi 28 août. Les bénéfices ont plongé de 6 %, à 136,3 millions de dollars.

Les touristes étrangers ont dépensé moins aux États-Unis et en Asie, alors même que les achats locaux se sont renforcés en Chine. Les revenus pour les Amériques ont perdu 4 % en glissement annuel, à 455 millions de dollars. En Asie-Pacifique, ils ont reculé de 1 %, à 298 millions de dollars, la mollesse du marché de Hong Kong ayant ralenti la solide croissance en Chine, a fait remarquer Tiffany. Au Japon, les ventes sont restées stables, à 155 millions de dollars.

« Le deuxième trimestre suit la tendance des trois premiers mois de l’année et nous amène à être optimistes, étant donné la croissance des ventes attribuée à notre clientèle locale partout dans le monde, une fois de plus stimulée par un essor à deux chiffres en Chine continentale », a expliqué Alessandro Bogliolo, PDG de Tiffany.

Alessandro Bogliolo a également remarqué que les ventes avaient été grevées par des perturbations commerciales constantes sur le marché de Hong Kong. En effet, les manifestations politiques ininterrompues représentent un lourd handicap pour le secteur du luxe dans la municipalité. En outre, les pertes de change associées à la dévaluation du yuan face au dollar, sur fond de litige douanier entre États-Unis et Chine, ont également pesé sur les revenus.

Tiffany a maintenu ses prévisions de bénéfices pour l’exercice fiscal complet de 2019. Les gains nets devraient prendre entre 1 % et 5 %. Selon les estimations, les ventes devraient augmenter de moins de 5 %.

Source Rapaport

Haut de page