Les centres diamantaires internationaux

| 18 January 2018

Les centres diamantaires internationaux
"Les centres diamantaires internationaux"

Les pays qui sont en tête de la production, de la taille et du négoce des diamants dans le monde sont très largement considérés comme des centres diamantaires internationaux. Parmi eux figurent les pays d’extraction de diamants, les centres de taille et les plaques tournantes du commerce de brut et de taillé.

Pays bénéficiaires

Au-delà du groupe de pays BRANCS (Botswana, Russie, Angola, Namibie, Canada et Afrique du Sud), dans lesquels une industrie de la taille se développe en parallèle de la production de brut, l’Australie et la République démocratique du Congo pourraient venir s’ajouter à la liste des grands pays d’extraction de diamants en termes de production. Ces huit pays représentent 95 % de la production mondiale de diamants.

Production, Imports, Exports des principaux miniers en 2015/2016

Table 1

L’analyse des chiffres de la production, des importations et des exportations des grands miniers en 2015-2016 montre que les grands pays d’extraction de diamants ont pour principale activité l’exportation de brut et qu’il s’agit de la seule façon pour eux de participer au marché diamantaire. La Russie et le Botswana font figure d’exception puisqu’ils vendent également leur brut par l’intermédiaire de bourses diamantaires nationales. Ceci dit, le Botswana vend des marchandises en quantités bien plus importantes grâce à la réexportation du brut produit dans les pays voisins, via la bourse diamantaire de Gaborone.

Il faut noter que le volume des diamants taillés dans les pays bénéficiaires par des structures de taille locales n’est pas aussi important qu’en Inde et en Israël, centres de taille traditionnels.

Importateurs et exportateurs

Si l’on se penche sur les données fournies par le Kimberly Process à propos des exportations et importations de brut dans les pays, on peut voir que huit grand pays vendent du brut pratiquement sans en extraire.

Principaux Importateurs/ Exportateurs en diamants 2013-2016

Table 2

Généralement, près de 90 % des importations mondiales et les deux tiers des exportations mondiales, que ce soit en valeur ou en volume, transitent par les principaux pays de négoce de diamants. Si l’on considère qu’une industrie de la joaillerie se développe également dans ces pays, on peut dire que des diamants sont taillés sur place et utilisés en compléments dans les bijoux. Ces bijoux sont alors vendus partout dans le monde, donnant ainsi la valeur définitive des marchandises en diamants.

Le total des importations et exportations est plus de trois fois supérieur au volume de production mondial et plus de 3,5 fois supérieur en termes de valeur. Cela laisse penser qu’avant d’être taillé, le brut passe par trois fois dans des pays intermédiaires qui prélèvent des bénéfices supplémentaires à la revente.

Parmi ces intermédiaires, il convient de citer tout spécialement les Émirats arabes unis qui ont profité de leur position géographique avantageuse pour devenir une plaque tournante mondiale du brut en l’espace de 10 ans. Les excédents commerciaux du brut des EAU est d’environ 2 milliards de dollars.

Source Rough&Polished

Haut de page